Symposium sur l’éducation publique 2019

Le Symposium sur l’éducation publique 2019 se tiendra à Toronto du 24 au 26 janvier au Sheraton Centre.

Le Symposium est un événement organisé conjointement entre l’ACÉPO et l’Ontario Public School Boards’ Association.

 

APERÇU DU PROGRAMME

Aperçu du programme

 

INSCRIPTIONS

Symposium sur l’éducation publique 2019

Pré-inscription jusqu’au 11 janvier 2019

 

HORAIRE

Pré-symposium : Jeudi le 24 janvier de 8 h à 16 h

Symposium

Jeudi le 24 janvier à partir de 19 h 30

Vendredi le 25 janvier de 8 h à 21 h 30

Samedi le 27 janvier de 8 h  à 11 h 30

 

LOGEMENT

Sheraton Centre Hotel

123 Queen Street West

Toronto M5H 2M9

Tarif OPSBA – ACÉPO : 221 $ (simple/double) plus taxes

Code pour réservation : OPSBA Public Education Symposium ou OPA24A

Date limite pour pour bénéficier du tarif préférentiel : mardi 8 janvier 2019

Pour vos réservations :

https://www.marriott.com/event-reservations/reservation-link.mi?id=1809242689&key=DE9A361&app=resvlink

Tel: 416-361-1000 ou numéro gratuit 1-888-627-7175

Les jeunes francophones sont-ils la priorité du gouvernement?

Communiqué de presse

Toronto, le 16 novembre 2018 – Triste nouvelle pour la francophonie ontarienne. Le gouvernement progressiste-conservateur de l’Ontario annonçait dans son énoncé politique, du jeudi 15 novembre 2018, ne pas aller de l’avant avec l’Université de l’Ontario français et supprimer le Commissariat aux services en français.

Ces décisions viennent comme des ondes de choc pour les communautés francophones qui se sont battues depuis des années pour obtenir une université et croyaient en la promesse du gouvernement d’aller de l’avant avec ce projet. La suppression du Commissariat, quant à elle, est impensable quand on sait le rôle primordial qu’il joue dans la défense des Francophones et dans le développement des services en français en Ontario.

Cette annonce vient avec celle de la suppression du bureau Intervenant en faveur des enfants de l’Ontario qui aide et donne une voix indépendante aux jeunes les plus vulnérables de l’Ontario. Avec le Commissaire à l’environnement c’est le troisième bureau indépendant de l’Assemblée législative de l’Ontario qui disparait. Ces organismes sont pourtant essentiels pour garantir que le gouvernement et les organismes gouvernementaux respectent les droits des citoyens de l’Ontario.

« Non seulement les élèves des écoles francophones se voient retirer leur université de langue française, mais les plus vulnérables perdent l’appui de partenaires indépendants. Nos jeunes sont notre priorité, pourquoi ne sont-ils pas celle du gouvernement? » annonce Denis M. Chartrand, président de l’ACÉPO.

Ces décisions impactent profondément notre communauté. L’Association des conseils scolaires des écoles publiques de l’Ontario est terriblement déçue par les mesures prises par le gouvernement et s’inquiète de la place que réserve le gouvernement à la francophonie dans notre province. Nous entendons partager nos inquiétudes avec les décideurs politiques et collaborer avec la communauté pour faire entendre les droits des francophones et des élèves.

-30-

L’ACÉPO représente l’ensemble des conseils scolaires laïques de langue française de l’Ontario et veille à assurer le développement durable et la vitalité du système d’éducation francophone en Ontario. Vous pouvez suivre les nouvelles de l’ACÉPO sur www.acepo.orgFacebookou sur Twitter @ACEPOntario.

 

To obtain details in English, please see the below contact information.

Source :

Anne Gerson – anne.gerson@acepo.org

Chargée de communication

Association des conseils scolaires des écoles publiques de l’Ontario – ACÉPO

439, avenue University, bureau 800

Toronto (Ontario) M5G 1Y8

  1. : 647.499.4266 – C. : 647.988.5042

Notes publiques – Novembre 2018

Notes publiques – le bulletin de l’ACÉPO.

Des nouvelles de l’ACÉPO, des conseils scolaires laïcs de langue française de l’Ontario et des questions d’actualité. Accéder à notre bulletin du mois de novembre en cliquant sur le logo ci-dessous.

Notes publiques banner_mai 2018


Sommaire

  • Félicitations à tous les candidats aux élections scolaires 2018

  • Consultations sur l’éducation en Ontario : exprimez-vous

  • Congrès annuel de la FNCSF

  • Les prix des l’Association canadienne des agents de communication en éducation
  • Découvrez le nouveau site Internet du CEPEO

  • Le CSPGNO grandit !

  • Viamonde s’installe à Milton dès septembre 2019!

  • Le CSPNE souligne la Semaine de reconnaissance des traités

  • Édith Dumont participe aux Premières Assises régionales pour la généralisation de l’éducation artistique et culturelle en Occitanie

  • Ça tweet

Lire les Notes publiques

 


Félicitations à tous les candidats aux élections scolaires 2018

L’ACÉPO félicite et remercie tous les candidats aux élections scolaires 2018. Il faut une bonne dose de courage et de détermination pour vouloir se lancer dans la vie publique et pour s’engager à faire en sorte que les élèves francophones ontariens reçoivent la meilleure éducation possible.

Le 22 octobre dernier, ce sont 47 conseillères et conseillers scolaires des conseils scolaires laïcs de langue française qui ont été élus. Les conseillers scolaires sont les porte-paroles de la communauté en matière d’éducation. Ils aident les conseils scolaires à s’acquitter des responsabilités que leur attribue la Loi sur l’éducation. Les conseillers scolaires contribuent au bien-être et à la réussite des élèves.

Nous souhaitons beaucoup de succès aux conseillères et conseillers scolaires dans leur nouveau mandat. Nous remercions tous les candidats et encourageons les membres de nos communautés à continuer à s’engager pour les élèves francophones et les écoles laïques de l’Ontario.

En savoir plus : Liste des conseillères et conseillers scolaires élus lors des élections municipales et scolaires 2018

La conseillère scolaire Sylvie Landry du Conseil scolaire Viamonde
“Des conseillères et des conseillers engagés pour l’éducation des élèves francophones”

Le Ministère publie trois notes de service SB sans incidence pour les conseils scolaires

Le Ministère a publié dans les dernières semaines trois notes de service SB de nature budgétaire destinées aux quatre administrations scolaires des conseils isolés et aux six administrations scolaires régies par l’article 68 de la Loi sur l’éducation (écoles se trouvant dans des hôpitaux et des centres de traitement). Comme ces notes ne visent pas les conseils scolaires, elles n’ont pas d’incidence pour eux. Il s’agit des notes suivantes :

2018:SB20 – Formulaires d’états financiers 2017‑2018 pour les administrations scolaires régies par l’article 68 (24 octobre 2018)

2018:SB21 –Formulaires des prévisions budgétaires pour 2018‑2019 destinés aux administrations scolaires (conseils isolés) (29 octobre 2018)

2018:SB22 – Formulaires des états financiers de 2017‑2018 des administrations scolaires (9 novembre 2018)

2018:B17 – Mise à jour sur le Fonds pour la réduction des gaz à effet de serre (FRGES) et sur les exigences en matière de déclaration et de reddition de comptes visant la réfection des écoles

Texte de la note

Allocations révisées en vertu du FRGES pour l’année scolaire 2018‑2019

Le Ministère couvrira les coûts engagés par les conseils scolaires jusqu’au 31 mars 2019 inclusivement s’ils ont conclu des ententes contractuelles pour des travaux d’immobilisations au plus tard le 29 juin 2018.

Le Ministère collaborera avec les conseils scolaires afin de poursuivre, à l’aide des sources de financement existantes, les projets amorcés en vertu du FRGES qui en sont aux étapes de la planification ou de la conception mais n’ont pas fait l’objet d’ententes contractuelles. Ces projets ne seront pas admissibles à un financement par le FRGES.

Au cours des prochains jours, le Ministère communiquera avec les conseils scolaires pour leur fournir la liste des projets approuvés qu’ils ont soumis et qu’ils pourront réaliser au moyen du FRGES ou d’autres sources de financement. Il confirme ainsi son engagement à octroyer un financement de 1,4 milliard de dollars pour la réfection et l’amélioration de l’état des écoles pendant l’année scolaire 2018‑2019.

Reddition de comptes

L’utilisation de ces fonds fera l’objet d’une vérification, et le Ministère peut aussi faire un suivi des dépenses déclarées. Si un conseil ne fournit pas les renseignements exigés par le Ministère, les fonds octroyés pourraient être récupérés ou gelés. Les restrictions suivantes s’appliqueront :

  • Les conseils ne pourront pas ajouter d’autres projets à la liste des projets approuvés.
  • Ils pourront décider de changer les emplacements choisis en raison de circonstances imprévues, mais ils ne pourront pas modifier la nature des travaux. Le Ministère devra en être informé à l’avance.
  • Aucun financement supplémentaire ne sera accordé pour les projets approuvés.

Déclaration des dépenses

Les conseils doivent déclarer leurs dépenses d’immobilisations dans VFA.facility, comme suit :

  • Dépenses financées par le FRGES : dans leurs états financiers de 2017‑2018 et le rapport du mois de mars 2019
  • Dépenses financées par l’Allocation pour l’amélioration de l’état des écoles : dans leurs états financiers et le rapport du mois de mars
  • Dépenses financées par l’Allocation pour la réfection des écoles pour l’année scolaire 2017‑2018 : au plus tard le 31 janvier 2019, sans quoi le Ministère pourrait suspendre les fonds

Félicitations à tous les candidats aux élections scolaires 2018

 

L’ACÉPO  félicite et remercie tous les candidats aux élections scolaires 2018. Il faut une bonne dose de courage et de détermination pour vouloir se lancer dans la vie publique et pour s’engager à faire en sorte que les élèves francophones ontariens reçoivent la meilleure éducation possible.

Ce 22 octobre 2018, ce sont 47 conseillères et conseillers scolaires des conseils scolaires laïcs de langue française qui ont été élus. Les conseillers scolaires sont les porte-paroles de la communauté en matière d’éducation. Ils aident les conseils scolaires à s’acquitter des responsabilités que leur attribue la Loi sur l’éducation. Les conseillers scolaires contribuent au bien-être et à la réussite des élèves.

Les conseils scolaires laïcs de langue française sont les membres de l’ACÉPO et notre mandat est de les aider à assurer le développement durable et la vitalité du système d’éducation laïque de langue française de l’Ontario. L’éducation nous tient à cœur et c’est toujours pour nous une grande joie de voir que des membres de notre communauté sont intéressés à devenir conseiller scolaire dans nos écoles.

Nous souhaitons beaucoup de succès aux conseillères et conseillers scolaires dans leur nouveau mandat, nous remercions tous les candidats et encourageons les membres de nos communautés à continuer à s’engager pour les élèves francophones et les écoles laïques de l’Ontario.

 

la liste des conseillères et conseillers scolaires élus lors des élections municipales et scolaires 2018 est disponible ici

2018:EYCC15 – Rapport intérimaire de 2018 pour les Centres pour l’enfant et la famille ON y va

Texte de la note

Le Ministère offre de l’information aux gestionnaires des services municipaux regroupés (GSMR) et aux conseils d’administration de district des services sociaux (CADSS) pour qu’ils puissent remplir leur rapport intérimaire de 2018 pour les centres pour l’enfant et la famille ON y va, au plus tard le 16 novembre 2018. Ces renseignements portent sur les sujets suivants :

  • Instructions pour se procurer et soumettre les formulaires
  • Documents à faire parvenir au Ministère
  • Politique sur la production tardive de rapports

Exigences de production de rapports pour les projets Cheminer ensemble (centres pour l’enfant et la famille)

Les rapports doivent inclure des données sur certains services afin de fournir des données de base sur la mise en œuvre des projets Cheminer ensemble. Si un GSMR/CADSS a reçu un financement pour un ou des projets Cheminer ensemble, il doit déclarer ces données dans son rapport intérimaire concernant les centres pour l’enfant et la famille On y va. Si un projet a été financé à la fois par un service de garde d’enfants et par un centre pour l’enfant et la famille, les données relatives au service de garde d’enfants doivent être déclarées séparément dans le Système d’information financière de l’éducation (SIFE).

La déclaration des dépenses pour les projets Cheminer ensemble inclut les dépenses d’immobilisations, les dépenses de fonctionnement ponctuelles, les dépenses de fonctionnement continues et les dépenses d’administration.

2018:EYCC14 – Prévisions budgétaires révisées de 2018 pour les services de garde d’enfants

Texte de la note

Le Ministère offre de l’information aux gestionnaires des services municipaux regroupés (GSMR) et aux conseils d’administration de district des services sociaux (CADSS) pour qu’ils puissent remplir leurs prévisions budgétaires révisées de 2018 pour les services de garde d’enfants, au plus tard le 16 novembre 2018. Ces renseignements portent sur les sujets suivants :

  • Instructions pour se procurer et soumettre les formulaires
  • Documents à faire parvenir au Ministère
  • Politique sur la production tardive de rapports
  • Résumé des modifications apportées aux formulaires concernant la garde d’enfants (annexe A)

2018:SB18 – Prévisions budgétaires révisées de 2018-2019

Texte de la note

Le Ministère informe les conseils scolaires que les formulaires révisés des prévisions budgétaires pour 2018‑2019, ainsi que les directives qui s’y rattachent, sont maintenant accessibles sur son site Web.

Les formulaires de prévisions budgétaires révisées du Système d’information sur le financement de l’éducation (SIFE) ont été mis à jour pour refléter les changements annoncés dans la note de service 2018:B14.

Les données pré-saisies concernant la stratégie de gestion de la trésorerie proviennent des états financiers de 2016‑2017 des conseils scolaires. Elles seront automatiquement mises à jour avec les données des états financiers de 2017‑2018 quand les conseils scolaires les auront soumis au Ministère. Si un conseil soumet ses prévisions budgétaires révisées de 2018‑2019 avant ses états financiers de 2017‑2018, le Ministère mettra à jour les données lorsqu’il aura reçu les états financiers.

Échéance de présentation

Les conseils doivent soumettre leurs prévisions révisées au plus tard le 14 décembre 2018, sans quoi ils s’exposent à une réduction de 50 % des paiements de transfert à compter de janvier 2019. Une fois les documents soumis, le Ministère reprendra son processus de paiement mensuel normal en incluant le montant total retenu jusque-là.