Acepo ASSOCIATION DES CONSEILS SCOLAIRES DES ÉCOLES PUBLIQUES DE L’ONTARIO Skip Navigation
Sylvie Landry

Contact

905.839.3116

landrys@csviamonde.ca

Sylvie Landry

Conseil scolaire Viamonde

École élémentaire Viola-Léger

École élémentaire Antonine-Maillet

École Ronald-Marion

Secteur 1 : Durham, Haliburton, Northumberland, Peterborough, Victoria

 

  • Famille : 3 enfants
  • Profession : Comptable
  • Conseillère scolaire : 5e mandat
  • Région : Durham, Haliburton, Northumberland, Peterborough, Victoria

 

 

Qu’est ce qui vous a fait devenir conseillère scolaire ?

En 1998, lorsque les francophones de l’Ontario ont obtenu la pleine gestion de leurs écoles, j’ai eu l’opportunité de travailler avec la communauté et les conseils scolaires pour l’obtention d’écoles de langue française. Il n’y avait pas d’écoles laïques de langue française dans la région de Durham, les élèves devaient se déplacer jusqu’à Scarborough à Toronto pour aller à l’école. C’est mon mari qui m’a fortement encouragée à m’engager pour l’éducation de langue française. Le français n’est pas sa langue maternelle, mais il trouve que préserver son identité et sa culture est important.

Une initiative à suivre…

Je suis très fière de l’École Ronald-Marion à Pickering. En étant à la pointe de la technologie, elle offre des expériences d’apprentissage stimulantes aux élèves. Au secondaire les élèves utilisent le logiciel Autocad, peuvent utiliser une imprimante 3D et un graveur électronique. Des classes et des clubs de robotique sont organisés de la première année à la 11e. L’école est aussi très active en développement durable avec ses panneaux solaires, son éolienne et ses projets écologiques dont la sauvegarde du ruisseau protégé et de la nature entourant l’école.

Si l’on se rend chez vous qu’allez-vous nous montrer ?

Je vais vous montrer comme la communauté francophone de Durham est active tant au niveau financier, éducatif, communautaire et culturel. Nous disposons, entre autres, d’écoles, d’un centre francophone, d’un club pour personnes âgées, des services d’établissement, d’un centre d’emploi, de services de garde, de camps de vacances et de nombreux divertissements offerts en français. Malheureusement, malgré tout cela, la région de Durham n’a toujours pas reçu sa désignation en vertu de la Loi sur les services en français de l’Ontario. Nos enfants sont éduqués en français, il faut obtenir la désignation pour qu’ils puissent recevoir plus de services en français et vivre en français dans la communauté.

Élève vous étiez plutôt…

Je vivais à Charlo en Gaspésie. Ma classe comptait une grande majorité de garçons et j’ai du faire ma place. J’ai toujours aimé relever des défis et la compétition ne me fait pas peur. Mon rêve était d’être sélectionnée en plongeon pour les jeux olympiques. J’aimais beaucoup le sport.

L’éducation laïque de langue française de demain sera …

Franchement exemplaire.

Une éducation inclusive et respectueuse de tous et de toutes qui continuera à croître dans les années à venir parce que reconnue à sa juste valeur par nos gouvernements. Le sentiment d’appartenance de la communauté francophone passe par notre langue commune le français et nous devons continuer à améliorer son acquisition lors de la petite enfance et sa maîtrise que ce soit à l’oral ou à l’écrit. Il nous faut aussi avoir accès une éducation postsecondaire en français, gérée par et pour les francophones.

Retour vers la liste