Acepo L'Association des conseils scolaires des écoles publiques de l'Ontario Skip Navigation

Bulletins

  • Mar012016

    Notes publiques – février 2016

    Notes publiques – le bulletin de l’ACÉPO.

    Des nouvelles de l’ACÉPO, des conseils scolaires publics de langue française de l’Ontario et des questions d’actualité. Accéder à notre bulletin du mois de février en cliquant sur le logo ci-dessous.

    Notes publiques banner_mars 2015

     

    Notes publiques du mois de février vous présentent :

    Colette Stitt

    CEPEO_Colette_Stitt

     

    Qu’est ce qui vous a fait devenir conseillère scolaire ?

    Ayant été enseignante j’ai toujours eu une passion pour l’apprentissage des élèves francophones, pour leur offrir une éducation de haut calibre. J’aime aider les élèves surtout ceux qui ont des besoins particuliers. Je suis membre des Comités consultatifs pour l’enfance en difficulté depuis 29 ans.

    Une initiative à suivre…

    Il faut savoir constamment s’adapter, changer et s’améliorer avec le temps. L’apprentissage se fait au rythme de chaque étudiant et notre rôle, en tant que conseillers scolaires, est d’être toujours à l’écoute et prêts à relever les nouveaux défis.

    Si l’on se rend chez vous qu’allez-vous nous montrer ?

    Si vous rendez à Pembroke, dans l’Est de l’Ontario, je serai votre guide pour vous faire visiter l’École élémentaire et secondaire publique de l’Équinoxe. Elle a été reconnue par l’Office de la qualité et de la responsabilité en éducation (OQRE) en 2015 pour ses pratiques exemplaires.

    Ensuite j’aimerais vous faire visiter le Centre éducatif en plein-air Shaw Wood. C’est le seul centre de ce style dans la province. Il est situé dans 120 acres de forêts et dispose de 13 km de pistes. On y enseigne, en français et en anglais, des matières liées à l’environnement et à la culture autochtone. Plus de 20 certifications y sont offertes. Le centre a un partenariat avec le Conseil des écoles publiques de l’Est de l’Ontario (CEPEO) et je siège au comité des directeurs.

    Élève vous étiez plutôt…

    J’étais une étudiante qui voulait toujours apprendre, j’étais très curieuse ce qui m’apportait à poser beaucoup de questions. J’ai été à l’école enseignée par les soeurs et j’ai toujours porté un uniforme même à l’école normale.

    L’éducation laïque de langue française de demain sera …

    Elle sera différente, transformée par la technologie qui sera de plus en plus utilisée pour l’apprentissage. Je vois déjà la différence avec les enfants de 4 et 5 ans qui sont de plus en plus avancés dans ce domaine.