Acepo L'Association des conseils scolaires des écoles publiques de l'Ontario Skip Navigation

Bulletins

  • Juin302017

    Notes publiques – mai/juin 2017

    Notes publiques – le bulletin de l’ACÉPO.

    Des nouvelles de l’ACÉPO, des conseils scolaires publics de langue française de l’Ontario et des questions d’actualité. Accéder à notre bulletin des mois de mai et de juin en cliquant sur le logo ci-dessous.

    Notes publiques banner_mars 2015


    Sommaire

    L’été est arrivé!

    Plus de diplômés pour les conseils scolaires de langue française

    Une nouvelle conseillère scolaire pour le CEPEO

    Des jeunes avec le sens de l’entreprise

    L’Ordre de la Pléiade décore la conseillère scolaire Sylvie Landry

    Sommet sur l’éducation 2017

    Flottera ou ne flottera pas

    L’éducation assurera le succès des jeunes

    Robo-SLAM au CSPGNO

    Rencontres avec le Parti progressiste-conservateur

    Entente avec Patrimoine canadien

    Ça tweet!

    Côté du ministère de l’Éducation

    Portrait – Conseiller scolaire – David Bernotas

     

    Lire les Notes publiques


    Portrait – Conseiller scolaire

    David Bernotas

     

    • Famille : 2 enfants
    • Profession : Retraité, anciennement superviseur dans le centre de communication 911. Bénévole pour Wheels of hope
    • Conseiller scolaire : Depuis 2008, 2e mandat
    • Région : Cochrane, Cochrane Iroquois Falls/BR- Matheson Locality
    • Conseil scolaire : Conseil scolaire public du Nord-Est de l’Ontario – CSPN

     

    Qu’est-ce qui vous a fait devenir conseiller scolaire ?
    Lorsque mes filles ont eu l’âge de débuter l’école j’ai commencé à rechercher une école. Lorsque j’étais à l’école il n’y avait pas d’école publique de langue française, seulement des écoles catholiques. Je me suis renseigné sur ce qu’offraient les écoles publiques. J’ai aimé ce que j’ai vu, j’ai choisi le système public pour mes filles et ai eu envie d’aider. C’est un enseignant qui m’a encouragé à devenir conseiller scolaire

    Une initiative à suivre…
    J’aimerais qu’un centre CANO (Centre d’apprentissage du Nord-Est de l’Ontario) soit ouvert à Chochrane. Notre communauté est petite mais elle compte 95 % de francophones. Il y a bien une école catholique de langue française mais un centre d’apprentissage donnerait d’autres possibilités aux élèves pour poursuivre leur éducation et pour trouver un emploi. Tout le monde est le bienvenu dans le système scolaire public, pour avoir une bonne éducation de langue française il faut avoir des choix.

     

    Si l’on se rend chez vous qu’allez-vous nous montrer ?
    Je vous montrerai le beau village public de Timmins avec ces deux écoles et sa garderie francophone. La francophonie est en vie à Timmins, il y a beaucoup de francophones, la communauté est active, c’est une belle place pour vivre et élever ses enfants. C’est un peu un modèle pour l’Ontario. Chaque communauté devrait avoir son petit village, ses écoles de voisinage.

    Élève vous étiez plutôt…
    J’étais tranquille, un peu timide. Mon éducation m’a donné de bonnes bases, a fait de moi la personne que je suis.

     

    L’éducation laïque de langue française de demain sera…
    Un défi, le gouvernent a moins d’argent à donner aux écoles, les conseils ont plus de responsabilités et le nombre d’enfants par famille diminue. Il faut que tous les conseils scolaires travaillent ensemble pour pouvoir donner une bonne éducation et résoudre les défis. Il n’y a pas assez d’enfants pour être séparé au long terme. Il faut vraiment garder l’enfant au cœur de toutes nos décisions.