Acepo L'Association des conseils scolaires des écoles publiques de l'Ontario Skip Navigation

Nouveautés au Ministère

  • Oct282013

    28 octobre 2013 – Sommaire des documents mis en ligne par le Ministère

    Fonds d’aide à l’emploi pour les jeunes – Élèves du secondaire

    Texte de la note de service du 23 octobre 2013

    Dans le budget provincial de 2013, le gouvernement annonçait la Stratégie d’emploi pour les jeunes, visant à favoriser les perspectives d’emploi et l’entrepreneuriat chez les jeunes de 15 à 29 ans. Le Fonds d’aide à l’emploi pour les jeunes est géré par le ministère de la Formation et des Collèges et Universités (MFCU). Le ministère de l’Éducation et le MFCU ont travaillé de pair pour définir comment les élèves du secondaire peuvent bénéficier de cette initiative, qui offre aux jeunes admissibles divers outils pour les aider à trouver un emploi.

    Lorsque des élèves sont sur le point de recevoir leur diplôme ou quittent l’école à l’âge de 18 ans sans diplôme pour entrer sur le marché du travail, l’école peut les inviter à recourir au Fonds pour planifier leur cheminement personnel et encadrer leur transition vers l’emploi.

    De plus, bien que la scolarité soit obligatoire jusqu’à l’âge de 18 ans ou jusqu’à l’obtention du diplôme d’études secondaires, les jeunes de 15 à 17 ans peuvent être admissibles au Fonds s’ils sont dans une des situations suivantes :

    • Les élèves d’au moins 15 ans qui sont en apprentissage parallèle dirigé (APD). Un tel apprentissage peut comprendre la préparation à l’emploi et l’acquisition de compétences générales d’emploi, la formation professionnelle et un emploi à temps plein ou à temps partiel; un plan d’APD peut donc inclure la participation au Fonds.
    • Les élèves de 16 ou 17 ans qui fréquentent l’école à temps partiel, soit pour des motifs compassionnels (avec l’accord de leur directrice ou directeur d’école), soit parce qu’il ne leur manque que quelques crédits pour l’obtention de leur diplôme.
    • Les élèves de 18 à 29 ans qui reviennent aux études à temps partiel pour terminer leurs études secondaires ou pour suivre des cours préalables aux études postsecondaires, dans le cadre des programmes d’éducation des adultes et d’éducation permanente.
    • Les anciens élèves ayant l’âge de la scolarité obligatoire qui ont quitté l’école et qui ont été retirés des effectifs, mais avec qui le conseil scolaire communique encore régulièrement. Il est possible de réengager ces élèves en leur donnant la chance d’être formés et de travailler par l’intermédiaire du Fonds, dans le cadre d’un plan d’APD.

    Les fournisseurs de services d’emploi traiteront comme suit les jeunes de moins de 18 ans qui veulent obtenir l’aide offerte par le Fonds :

    • Ils leur demanderont de présenter une preuve de l’obtention de leur diplôme ou encore une preuve d’inscription à l’APD ou à l’école à temps partiel.
    • Ils inviteront les jeunes n’ayant pas l’une de ces preuves à communiquer avec leur école secondaire pour obtenir une preuve ou pour faire une demande de participation à l’APD.
    • Dans le cas des jeunes de moins de 16 ans, ils exigeront la signature d’un parent ou d’un tuteur sur le formulaire d’inscription du participant.
    • Ils aviseront chaque élève qu’ils pourront communiquer ses renseignements personnels à l’école ayant approuvé son plan d’APD, s’il est dans son intérêt qu’ils le fassent.

    ————————————————————————————————————————–

    Charte du plein air pour les enfants de l’Ontario

    Texte de la lettre du 23 octobre 2013

    La ministre Liz Sandals signale que le gouvernement a récemment lancé une nouvelle initiative qui vise à encourager les enfants à aller apprendre et jouer en plein air. La Charte du plein air pour les enfants de l’Ontario est la première en son genre au Canada. Elle présente 12 activités que chaque enfant devrait pratiquer avant l’adolescence, dont arpenter les sentiers, camper à la belle étoile, récolter de quoi manger, se baigner dans un lac, se promener en canot, jouer dans la neige, observer les plantes et les animaux sauvages, bâtir un abri, visiter une ferme, explorer un parc, aller pêcher et partir à l’aventure.

    Bien que la Charte cible plus particulièrement les élèves de l’élémentaire, la ministre invite les conseils scolaires à encourager les élèves de tous âges à découvrir en toute sécurité les grands espaces et les beautés naturelles de l’Ontario.