Acepo L'Association des conseils scolaires des écoles publiques de l'Ontario Skip Navigation

Nouveautés au Ministère

  • Mar102017

    Sommaire des documents mis en ligne par le Ministère

    Inventaire des ressources et services en analyse comportementale appliquée (ACA)

    Texte de la note de service du 6 mars 2017

    Le ministère des Services à l’enfance et à la jeunesse et le ministère de l’Éducation procèdent ensemble à un inventaire des ressources et services actuellement offerts au moyen du Programme de soutien en milieu scolaire et par les spécialistes en ACA qui travaillent dans les conseils scolaires. L’inventaire doit permettre d’évaluer comment les ressources des deux ministères sont utilisées pour soutenir les enfants et les jeunes atteints d’autisme dans les écoles élémentaires et secondaires financées par les fonds publics.

    Le Ministère transmet aux conseils scolaires un document fournissant des renseignements généraux et les questions d’un sondage électronique auquel tous les spécialistes en ACA doivent répondre. Il incombe aux conseils scolaires de compiler les réponses obtenues dans un seul document, qu’ils doivent envoyer au Ministère au plus tard le 3 avril 2017.

    Examens des installations destinées aux élèves et soutien à l’éducation dans les collectivités rurales et éloignées

    Texte de la lettre du 6 mars 2017

    Afin de remplir son engagement de trouver des solutions qui répondent aux besoins locaux des collectivités et aux besoins en éducation des élèves de l’Ontario, le gouvernement lancera au printemps une consultation (menée par trois adjoints parlementaires et députés) sur de nouvelles approches visant à favoriser l’éducation dans les collectivités rurales et éloignées.

    Recherche de possibilités d’utilisation commune des installations par les conseils scolaires

    Les collectivités et le gouvernement s’attendent à ce que les quatre systèmes scolaires optimisent les possibilités de co-occupation. Le gouvernement souhaite vivement que les conseils scolaires, avant d’envisager la fermeture d’écoles, examinent toutes les possibilités d’utilisation commune des locaux avec les conseils coïncidents, notamment afin de maintenir la présence d’une école dans les collectivités rurales et éloignées. Le Ministère s’est engagé à fournir 600 000 $ en vue d’aider les conseils à le faire.

    Importance des partenariats entre les conseils scolaires et les municipalités

    Le gouvernement rappelle aux conseils scolaires et aux municipalités que, pour faciliter la participation constructive des collectivités aux examens des installations destinées aux élèves, il a prévu des outils :

    • Ligne directrice relative à la planification communautaire et aux partenariats – Depuis 2015, chaque conseil scolaire doit organiser au moins une réunion par année avec les collectivités pour discuter de ses plans d’immobilisations et des possibilités de partenariats en matière d’installations et de planification conjointe. « Il est impératif que ces réunions impliquent l’ensemble des intervenants concernés et facilitent un véritable dialogue entre les conseils scolaires et les collectivités. »
    • Ligne directrice relative à l’examen portant sur les installations destinées aux élèves – Depuis 2015, les conseils scolaires doivent consulter les municipalités et les partenaires communautaires concernant d’éventuels changements touchant les installations. Le gouvernement leur rappelle qu’ils doivent alors formuler des propositions concrètes sous forme de recommandations préliminaires de leur personnel. De plus, dans ses recommandations finales au conseil, le personnel doit tenir compte de tous les avis des municipalités, notamment sur les répercussions économiques et communautaires locales. Afin de soutenir de façon optimale ce type d’analyse, le gouvernement va examiner comment l’incidence sur la collectivité pourrait être incluse dans le processus d’examen des installations (notamment l’impact prévu sur le rendement des élèves, les transports et les résultats).

    Création de carrefours communautaires dans les écoles

    Le gouvernement réfléchit à la manière dont on pourrait utiliser les biens publics de manière à répondre le mieux possible aux besoins des collectivités locales, et il encourage les conseils scolaires à collaborer à cette fin avec les collectivités. Il a prévu 50 M$ en novembre 2016 pour rénover les écoles hébergeant un carrefour communautaire et pour remplacer les locaux que les partenaires communautaires occupaient dans les écoles fermées ou vendues.

    En 2017‑2018, il va examiner les recommandations du rapport Les carrefours communautaires en Ontario concernant la vente des biens scolaires excédentaires à un prix inférieur à la juste valeur marchande « lorsqu’il est dans l’intérêt de la province de créer des carrefours communautaires viables tout en préservant l’intégralité des conseils scolaires ». De plus, le gouvernement tiendra un Sommet sur les carrefours communautaires du 1er au 3 mai 2017. Dans certains cas, il pourrait fournir des services de facilitation afin de permettre aux organismes communautaires, aux municipalités et aux conseils scolaires d’élaborer leurs propositions de carrefours communautaires.

    Améliorer l’éducation dans les collectivités rurales et éloignées

    Pour soutenir les écoles des régions rurales et éloignées, le gouvernement favorise les occasions d’apprentissage électronique et s’emploie à accorder un accès sécuritaire et abordable à Internet haute vitesse partout en Ontario. De plus, il a modifié la formule de financement des conseils scolaires pour qu’elle repose moins sur l’effectif et tienne compte des besoins particuliers des collectivités rurales et éloignées :

    • Coût plus élevé d’achat des biens et services
    • Coûts de chauffage, d’électricité et d’entretien des locaux excédentaires dans les écoles isolées
    • Facteurs tenant compte de la distance et de la dispersion des écoles pour le financement destiné à l’enfance en difficulté
    • Recrutement de directions supplémentaires dans les écoles regroupant des élèves de l’élémentaire et du secondaire
    • Nombre minimum d’enseignantes et d’éducatrices dans les écoles comptant un effectif restreint

    Rencontre provinciale en orientation et mini dialogue de Toronto

    Texte de la note de service du 9 mars 2017

    Le Ministère invite les porteurs du dossier de l’orientation au niveau des conseils scolaires ainsi qu’une conseillère ou un conseiller en orientation par école secondaire de langue française à participer à une séance d’apprentissage professionnel qui aura lieu à Toronto les 26 et 27 avril 2017. Des ateliers seront animés par le personnel du Ministère et des spécialistes sur le terrain afin de traiter d’éléments suggérés par les porteurs du dossier de l’orientation. Cette séance se tiendra sur divers sites des partenaires postsecondaires bilingues et de langue française de la métropole (dont le Collège Boréal, La Cité et le Campus Glendon de l’Université York), et elle permettra aux participants de prendre connaissance des programmes et services offerts par ces établissements.

    La Cité (à Toronto) assurera les suivis pour les inscriptions et les remboursements de frais de déplacement. Les conseils scolaires ont jusqu’au 24 mars 2017 pour inscrire les participants à cette séance.