Acepo L'Association des conseils scolaires des écoles publiques de l'Ontario Skip Navigation

Nouveautés en langues officielles

  • Mai142012

    14 mai 2012

    La FCFA présente sa vision de la prochaine Feuille de route pour la dualité linguistique

    Le 1er mai 2012, la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) a publié un communiqué résumant sa comparution le jour même devant le Comité permanent des langues officielles de la Chambre des communes. « La prochaine Feuille de route pour la dualité linguistique devra s’arrimer de près aux priorités des communautés francophones et acadiennes et comprendre des investissements dans trois grands chantiers, soit l’accroissement du poids démographique des communautés, un continuum de services tout au long de la vie et le développement social et économique des communautés. »

    Texte de la présentation de la FCFA

    ———————————————————————————————-

    Déclaration de l’AFO sur les demandes de désignation en vertu de la Loi sur les services en français de 4 établissements postsecondaires de l’Ontario

    Le 2 mai 2012, après que l’Université d’Ottawa, l’Université Laurentienne, l’Université de Hearst et la Cité Collégiale ont annoncé qu’elles allaient demander leur désignation en vertu de la Loi sur les services en français, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) a diffusé un communiqué dans lequel son président a fait la déclaration suivante : « Cela fait de nombreuses années que l’AFO souhaite ces désignations. Aujourd’hui nous assistons à une avancée significative et je tiens à féliciter toutes les instances gouvernantes pour leur courage politique et leur leadership. Même si elle est partielle, comme ce sera le cas pour l’Université Laurentienne de Sudbury et l’Université d’Ottawa, la désignation offre une protection juridique additionnelle des programmes et des services de qualité en français. »

    ———————————————————————————————–

    L’obligation de bilinguisme revient aux agents du Parlement, pas aux citoyens

    Le 2 mai 2012, la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) a publié un communiqué par lequel elle accueille très favorablement le projet de loi sur les compétences linguistiques présenté par le député d’Acadie-Bathurst Yvon Godin. Ce projet de loi vise à rendre la maîtrise des deux langues officielles obligatoire pour dix postes d’agents du Parlement, dont ceux de vérificateur général, de directeur général des élections, de commissaire aux langues officielles et de président de la Commission de la fonction publique.

    Le projet de loi mettrait en œuvre un principe auquel la FCFA tient fermement et qu’elle a exprimé souvent sur la place publique : dans un pays qui a deux langues officielles, l’obligation de bilinguisme ne revient pas aux citoyens mais bien aux agents du Parlement. La FCFA trouve dommage qu’on doive formaliser par un projet de loi ce qui, plus de 40 ans après l’adoption de la Loi sur les langues officielles, devrait aller de soi.

    ————————————————————————————————-

    La FCFA appelle les francophones à participer à la campagne d’appuis citoyens au projet de chaîne Accents

    Le 2 mai 2012, la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) a publié un communiqué pour encourager les francophones à appuyer le projet de chaîne Accents en participant à une campagne citoyenne lancée le même jour à Moncton. Cette nouvelle chaîne de télévision permettrait le partage des cultures francophones telles qu’elles se vivent dans chaque province et chaque territoire au pays. Les communautés francophones et acadiennes pourraient se voir et de se connaître d’un bout à l’autre du pays, non pas dans leur éparpillement mais dans leurs accomplissements. Pour participer, cliquez sur le bouton « J’appuie! » sur le site www.accents.tv.ca.

    ————————————————————————————————–

    Deux articles sur le site francopresse.ca rendent compte du GREF et du Sommet sur l’éducation de 2012

    Le premier article souligne que pas moins de 633 travailleurs du milieu scolaire francophone en situation minoritaire au Canada se sont rassemblés au Shaw Conference Center d’Edmonton, du 26 au 28 avril 2012, pour participer au Grand rassemblement de l’éducation en français (GREF) 2012 sous le thème L’éducation francophone pour la génération APP. Omniprésente, la technologie modifie les rapports sociaux et les cerveaux des jeunes se développent différemment. Le défi des enseignants est maintenant d’apprendre à gérer le flux d’information illimitée qui se trouve à portée de main des élèves. Lorsque les moyens d’apprentissage sont également la plus grande source de distraction, il est important d’outiller les enseignants pour qu’ils puissent tirer avantage de tout ce qu’ils ont sur le plan pédagogique.

    Le deuxième article traite du Sommet sur l’éducation 2012, qui se tenait en même temps à l’hôtel Westin d’Edmonton et pour lequel la Fédération nationale des conseils scolaires francophones (FNCSF) a rassemblé plus de 220 élus des conseils scolaires et intervenants communautaires afin d’élaborer un plan d’action pour l’avancement de l’éducation francophone au Canada. Partant du constat que l’éducation en situation minoritaire a besoin du soutien de la communauté, on cherche à créer une école communautaire citoyenne. Les participants ont cerné et débattu quatre axes déterminants pour la réussite de ce projet durant des ateliers, pour finalement élaborer un plan d’action à mettre en branle dans chaque conseil scolaire francophone du Canada. Il s’agit de donner de l’importance aux domaines de la petite enfance, de la pédagogie, de la construction identitaire ainsi que de la diversité culturelle et de l’immigration. Ces pistes donnent suite au premier plan d’action élaboré durant le 1er Sommet de l’éducation, qui avait eu lieu à Ottawa en 2005.  

    ——————————————————————————————–

    Disparition de l’émission Relief des ondes de TFO : inquiétude à l’AFO

    À l’annonce de la décision de TFO de retirer de sa programmation l’émission quotidienne Relief, l’AFO a publié un communiqué dans lequel son président déclare que le choix de TFO est surprenant même si il est justifié pour des raisons financières. L’AFO espère que TFO va être judicieuse dans le choix de la plage horaire accordée à la nouvelle émission hebdomadaire pour que celle-ci en soit une de grande écoute. « TFO a-t-elle une stratégie pour rééquilibrer l’offre des contenus d’affaires publiques via son site internet et dans les médias sociaux? Pour l’heure, c’est un changement dans le paysage télévisuel francophone en Ontario qui est inquiétant. »

    —————————————————————————————–

    Veille médiatique de l’AFO

    Semaine du 1er au 6 mai 2012

    —————————————————————————————–

    Veille médiatique de la Chaire de recherche sur la francophonie et les politiques publiques

    Semaine du 29 avril 2012