Acepo L'Association des conseils scolaires des écoles publiques de l'Ontario Skip Navigation

Nouveautés en langues officielles

  • Nov142011

    14 novembre 2011

    Les provinces devraient se donner des cibles de recrutement d’immigrants francophones

    Dans un communiqué publié le 8 novembre, la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) dit estimer essentiel que les gouvernements provinciaux et territoriaux se donnent des cibles de recrutement d’immigrants francophones. Au lendemain du dévoilement par Citoyenneté et Immigration Canada des niveaux pour le Programme des candidats des provinces (PCP) pour 2012, la Fédération rappelle que le gouvernement fédéral s’est donné comme objectif de faire en sorte que 4,4 % des immigrants qu’attire le Canada soient des francophones qui s’installent dans les communautés francophones et acadiennes. Toutefois, seul le Manitoba s’est donné une cible en matière d’immigration francophone, soit 7 % de son immigration annuelle. La FCFA est d’avis que le gouvernement fédéral a un rôle de leadership à jouer à cet égard.

    ————————————————————————————————————-

    Parution de l’Annuaire de l’éducation en français au Canada pour 2011-2012

    La 12e édition de l’Annuaire de l’éducation en français au Canada recueille les coordonnées des établissements, organismes et services éducatifs en français, langue première, en milieu minoritaire au Canada, tant au niveau provincial que national. Avec plus de 230 pages de données, il constitue un outil complet qui permet aux personnes intéressées d’avoir accès aux données des services éducationnels en français au Canada et de promouvoir ces services. Ce document est publié tous les ans par la Fédération nationale des conseils scolaires francophones (FNCSF).

    ————————————————————————————————————–

    L’école communautaire citoyenne misera sur l’engagement des francophones

    Lors du 21e Congrès de la Fédération nationale des conseils scolaires francophones tenu à Windsor, la conférence d’ouverture s’intitulait « L’école communautaire citoyenne : raisons d’être ». Les chercheurs Nathalie Bélanger, Rodrigue Landry et Jules Rocque ont présenté le projet d’école communautaire citoyenne, qui doit permettre une synergie d’action entre les différentes catégories d’acteurs sociaux, soit les individus et les familles, les membres et les leaders de la communauté ainsi que l’État et l’ensemble des citoyens. De nos jours, la dispersion et l’urbanisation des francophones font en sorte qu’il est difficile de participer à une vie communautaire francophone à proximité des institutions de la minorité. Le projet d’école communautaire citoyenne veut renforcer les liens communautaires en mobilisant tous les membres de la communauté autour d’un projet rassembleur dont les retombées profiteraient à l’ensemble des secteurs. Les valeurs prônées par l’école communautaire citoyenne sont la force de la francophonie, l’engagement, le partenariat collaboratif et l’autodétermination. La Table nationale sur l’éducation propose ce projet à l’ensemble des communautés francophones et acadiennes en situation minoritaire à l’échelle du pays. Les membres de la Table nationale croient au potentiel rassembleur de ce projet et, pour le réaliser, misent sur la collaboration et l’engagement de tous les francophones et francophiles du pays.

    Source : article paru sur le site Bonjour Ontario le 9 novembre.

    —————————————————————————————————————-

    Revue de presse de l’AFO

    Semaine du 29 octobre au 4 novembre

    —————————————————————————————————————–

    Veille médiatique de la Chaire de recherche sur la francophonie et les politiques publiques

    Semaine du 31 octobre