Acepo L'Association des conseils scolaires des écoles publiques de l'Ontario Skip Navigation

Nouvelles

  • Août262013

    L’évaluation… ça compte!

    En juillet 2013, le Conseil des ministres de l’Éducation (Canada) (CMEC) a mis en ligne L’évaluation… ça compte!, une nouvelle série de notes de recherche axées sur les politiques, qui vise à examiner des questions d’éducation au Canada et dans les instances canadiennes. Ces notes se basent sur les résultats des programmes d’évaluation nationaux et internationaux, y compris ceux du Programme pancanadien d’évaluation (PPCE), du Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA), du Programme international de recherche en lecture scolaire (PIRLS) et des Tendances de l’enquête internationale sur les mathématiques et les sciences (TEIMS). En date du 26 août 2013, trois notes ont été publiées.

    Numéro 1 – Évaluation et notation du rendement des élèves au Canada : Résultats du PPCE 2010 – Au cours du PPCE 2010, qui évaluait le rendement en mathématiques des élèves de 8e année, les élèves ainsi que leurs enseignantes et enseignants et les directions de leurs écoles ont été priés de décrire les méthodes d’évaluation généralement employées dans leurs classes. Cette note analyse les réponses de ces trois groupes.

    Numéro 2 – Vers une plus grande équité en éducation au Canada : Résultats du PPCE 2010 – Cette note traite des résultats d’une étude du PPCE 2010 qui a examiné les différences de rendement entre les écoles et entre les élèves au Canada. Ces différences sont examinées de deux manières : 1) au moyen des différences de la variance entre les instances; 2) au moyen des différences entre les groupes d’élèves ayant les scores les plus élevés et ceux ayant les scores les plus faibles dans chaque instance. Il est intéressant de noter que l’Ontario anglais et l’Ontario français ont un pourcentage de variation entre les écoles inférieur à la moyenne canadienne et que toutes les instances francophones, y compris l’Ontario, ont un meilleur rendement et une plus grande équité que la moyenne canadienne.

    Numéro 3 – Participation des parents à des activités de littératie et de numératie avec les jeunes enfants et rendement des élèves au PIRLS et à la TEIMS 2011 – Entre autres observations qui retiennent l’intérêt, cette note signale que, dans l’ensemble, les élèves de 4e année dont les parents ont participé souvent avec eux à des activités de littératie et de numératie ont obtenu des scores plus élevés en lecture dans les systèmes scolaires anglophones par rapport aux élèves des systèmes scolaires francophones dont les parents participaient tout aussi activement. Elle conclut par ailleurs que faire des activités de littératie avec les jeunes enfants permet d’établir de solides fondations pour l’apprentissage de toutes les matières à l’école, et pas seulement de la lecture.