Acepo L'Association des conseils scolaires des écoles publiques de l'Ontario Skip Navigation

Nouvelles

  • Jan252013

    Parution de deux énoncés de politique en matière d’éducation

    Le gouvernement de l’Ontario et le Parti progressiste-conservateur viennent de publier à deux jours d’intervalle des énoncés de politique très différents. Le document rédigé par Michael Fullan propose des orientations générales pour poursuivre l’amélioration du système d’éducation et ne contient guère de mesures pratiques, tandis que le « livre blanc » des Conservateurs a toutes les apparences d’un programme électoral.

    Document d’orientation du gouvernement

    Le 22 janvier 2013, le gouvernement de l’Ontario a publié un document d’orientation intitulé De mieux en mieux : Lancement de la prochaine étape du programme d’éducation de l’Ontario. Ce document a été rédigé par le professeur Michael Fullan, conseiller spécial du premier ministre. Il s’agirait de la dernière annonce importante faite par Dalton McGuinty avant le congrès à la direction du Parti libéral.

    En introduction, l’auteur souligne que, depuis 2003, les résultats globaux des écoles de la province se sont vraiment améliorés et continuent de s’améliorer. « Ce qu’il faut [maintenant], c’est un lancement orienté vers le prochain niveau de rendement. » Il passe ensuite en revue « les réalisations manifestes que sont les hausses de la littératie, de la numératie et des taux de diplomation, sans parler des avantages de l’apprentissage des jeunes enfants ». Il termine ce panorama en indiquant que « la force de l’Ontario réside dans [la] cohérence de pratiques découlant de la nouvelle capacité individuelle et collective établie dans chaque coin de la province ».

    Pour aller de l’avant, il propose ensuite deux grands objectifs : 1) Maintenir les améliorations, et 2) Entreprendre une innovation ciblée en fonction des aptitudes et des qualités d’ordre supérieur, éprouver ce qui fonctionne et propager les pratiques efficaces. À ce chapitre, il propose que, afin d’assurer le bien-être de l’élève et de la société, le système d’éducation soit axé sur l’acquisition de 6 qualités (les six C) :

    • Éducation du Caractère – Honnêteté, autorégulation et responsabilité, persévérance, empathie à l’égard d’autrui et pour contribuer à la sécurité d’autrui, confiance en soi, santé et bien-être personnels, carrières et dynamique de la vie.
    • Affaires Civiques – Savoir mondial, sensibilité et respect à l’égard des autres cultures, participation active à l’étude des questions de durabilité d’ordre humain et environnemental.
    • Communication – Bien communiquer de vive voix, par écrit et avec divers outils numériques; aptitudes à l’écoute.
    • Pensée Critique et résolution des problèmes Penser de façon critique pour concevoir et gérer les projets, résoudre les problèmes, prendre de bonnes décisions à l’aide d’outils et de ressources numériques.
    • Collaboration – Travailler au sein d’équipes, apprendre d’autrui et contribuer à l’apprentissage d’autrui, aptitudes au réseautage social, empathie concrétisée par la collaboration avec diverses personnes.
    • Créativité et imagination – Appliquer les principes d’entrepreneuriat économique et social, envisager et mettre en application de nouvelles idées, direction axée sur l’action.

    « Dans la prochaine étape de la réforme, l’Ontario doit utiliser ses compétences considérables en pédagogie pour capter le pouvoir des nouvelles technologies en rapide évolution et ce, pour obtenir des résultats nettement supérieurs qu’auparavant en ce qui touche les six C. »

    —————————————————————————————

    Livre blanc du Parti progressiste-conservateur

    Le 24 janvier 2013, le Parti progressiste-conservateur de l’Ontario a publié un livre blanc intitulé Paths to prosperity : Preparing students for the challenges of the twenty-first century (en anglais seulement). Le document propose une série de mesures touchant le système d’éducation :

    Hausser les attentes pour les enfants

    • Fixer une nouvelle cible de 90 % pour les compétences en lecture, en écriture et en mathématiques.
    • Cibler les ressources pour améliorer le rendement des 300 écoles élémentaires dont plus de la moitié des élèves n’atteignent pas les normes des tests provinciaux.
    • Revoir les programmes-cadres et les méthodes d’enseignement pour accroître les compétences en littératie et en numératie pour les élèves des cours appliqués, et favoriser les programmes de Majeure Haute Spécialisation et de double reconnaissance de crédits.
    • Assurer un enseignement structuré de la littératie financière dès l’entrée à l’école.
    • Insister sur la valeur des sciences et mener des tests normalisés en sciences en 8e année.

    Avoir un système axé sur le personnel enseignant et les directions d’école

    • Éliminer les postes de surintendant et confier les responsabilités connexes aux directions d’école.
    • Permettre aux directions et au personnel enseignant de prendre plus de décisions sur des questions comme les méthodes d’enseignement et la taille des classes.
    • Remarque : Cela s’oppose complètement à ce que préconise Michael Fullan, selon qui « une direction ciblée du gouvernement restera essentielle à l’excellence de tout le système ».

    Définir de façon réaliste le travail des enseignants

    • Définir la journée de travail d’une façon qui tienne compte de ce que font déjà les enseignements plutôt que du strict minimum prévu par les conventions collectives.
    • Permettre que la participation des enseignants à des activités parascolaires soit reconnue (p. ex., par un allégement de leurs fonctions de surveillance).

    Réaliser des économies

    • Réduire de 11,8 % les 82 000 postes autres que d’enseignants, sans pour autant réduire l’aide aux élèves ayant des besoins particuliers.
    • Permettre des hausses modestes de la taille des classes, notamment au niveau des écoles, pourvu que les conseils respectent des moyennes provinciales.
    • Reporter la mise en œuvre de la maternelle et du jardin d’enfants à temps plein jusqu’au retour à l’équilibre budgétaire.
    • Réaffecter les ressources ainsi libérées à des besoins plus pressants.

    Protéger les écoles

    • Utiliser la technologie dans les écoles secondaires pour permettre aux élèves des zones rurales d’avoir accès aux mêmes cours que ceux des grandes villes.
    • Accroître l’utilisation communautaire des écoles.
    • Bâtir plus rapidement des écoles dans les nouveaux quartiers.

    Assurer la sécurité dans les écoles

    • Adopter en priorité des mesures législatives pour traiter le problème de l’intimidation.