Acepo L'Association des conseils scolaires des écoles publiques de l'Ontario Skip Navigation

Nouvelles

  • Déc102013

    Publication d’un rapport sur les compétences linguistiques requises pour un enseignement efficace

    Le 10 décembre 2013, le Conseil des ministres de l’Éducation (Canada) a publié un rapport intitulé Parlons d’excellence : Compétences linguistiques pour un enseignement efficace. Ce document est issu d’un projet piloté par l’organisme Registraires de l’agrément du personnel enseignant Canada, avec le soutien financier d’Emploi et Développement social Canada.

    Le projet vise à créer des outils d’évaluation des compétences linguistiques, en français et en anglais, pour l’agrément des enseignantes et enseignants formés à l’étranger qui n’ont pas suivi un programme de formation à l’enseignement en français ou en anglais.

    Le document fait partie du travail préparatoire entrepris pour créer ces outils et examine les compétences linguistiques que doivent posséder les enseignantes et enseignants d’écoles élémentaires et secondaires de langue française et anglaise pour favoriser une pratique professionnelle efficace et l’excellence en enseignement.

    Analyse documentaire (p. 5 à 62)

    Le rapport propose d’abord une analyse documentaire sur l’importance des langues dans l’enseignement et l’apprentissage, qui met l’accent sur les connaissances du curriculum et des matières à enseigner, les compétences pédagogiques, la gestion de classe, la sensibilisation contextuelle et la compréhension des élèves. Cette partie comporte une brève section sur l’enseignement en français en milieu minoritaire francophone (p. 14-15), dont voici un extrait :

    Dans de telles circonstances, les enseignants deviennent les principaux modèles en ce qui concerne l’usage de la langue orale et écrite; ils doivent donc posséder les compétences nécessaires pour s’acquitter de cette responsabilité. Ils jouent un rôle essentiel pour remplir le mandat de construction identitaire au cœur des activités des écoles en milieu francophone minoritaire. On leur demande aussi souvent de sensibiliser les élèves à la prédominance de l’anglais et au danger d’assimilation linguistique et culturelle.

    Dans l’élaboration d’un cadre des compétences linguistiques requises des enseignants, il s’avère donc essentiel d’inclure des compétences telles que modeler le bon usage de la langue et fournir de la rétroaction (sous diverses formes) aux élèves quant à leur propre usage de la langue. De même, pour convenir aux enseignants travaillant en milieu linguistique minoritaire, toute évaluation de la compétence linguistique des enseignants devra mesurer ces types de compétences (modelage linguistique et rétroaction).

    Cadre des compétences linguistiques et des niveaux de compétences linguistiques (p. 63 à 107)

    La deuxième partie du rapport fournit un cadre afin d’établir les niveaux de compétences linguistiques pour la profession enseignante. Chacune des modalités langagières (expression écrite, expression orale, compréhension écrite et compréhension orale) est structurée comme suit :

    Niveaux de compétence linguistique de base
    Ce tableau décrit les niveaux de rendement pour les catégories et les caractéristiques linguistiques. Pour chaque caractéristique, les niveaux de maîtrise de la langue (niveau 1, niveau 2 et niveau 3) sont décrits.

    Résultats de rendement propres à la profession
    Ces tableaux résument les compétences linguistiques propres à chaque modalité langagière dans chacun des domaines suivants : enseignement et évaluation; gestion de la classe et du comportement des élèves; communication avec les parents et d’autres professionnels.

    Exemples d’usage de la langue par domaine d’activité
    Chaque résultat de rendement décrit dans le cadre est accompagné d’exemples d’usage de la langue par les enseignants dans chaque domaine d’activité.