Acepo L'Association des conseils scolaires des écoles publiques de l'Ontario Skip Navigation

Nouvelles

  • Avr122017

    Des écoles de proximité!

    Tous les jours dernièrement les médias parlent de fermetures d’écoles qui mettent en danger certaines communautés de l’Ontario. En effet, les écoles contribuent activement à la vitalité de la collectivité, fermer des établissements scolaires a des fortes répercussions sur le tissu social local. Les francophones de l’Ontario connaissent bien les enjeux des écoles de proximité.

    Denis M. Chartrand, Marie-France Lalonde, Jean-François L’Heureux

    Cela fait des années que l’ACÉPO et ses membres les conseils scolaires laïcs de langue française revendiquent de nouvelles écoles. Il y a encore plus de 46 endroits en Ontario avec une population importante de francophones qui n’ont pas d’écoles laïques de langue française. Les conséquences sont en partie semblables à celles des fermetures d’écoles : les élèves doivent se déplacer plus loin pour aller à l’école, la collectivité locale ne bénéficie pas du soutient de l’école pour son développement, la communauté perd un peu de sa vitalité. Du côté francophone le manque d’écoles veut aussi malheureusement dire des risques accrus d’assimilation, la perte d’élèves et des jeunes qui s’ils ne sont pas vigilants risquent de perdre leur langue, le français.

    Denis M. Chartrand, Peggy Sattler, Jean-François L’Heureux

    Heureusement pour les écoles laïques de langue française, elles ne cumulent pas manque d’écoles et fermeture d’écoles. Le système d’éducation laïque de langue français en Ontario se porte bien et est le système qui connaît la plus forte croissance en nombre d’élèves soit 58 % depuis 1998-1999.

    Le gouvernement de l’Ontario promet de trouver des solutions qui répondent aux besoins locaux des collectivités et aux besoins en éducation des élèves. L’ACÉPO accueille favorablement les nouvelles approches, carrefours communautaires et partenariats qui peuvent améliorer la situation et aussi permettre à la communauté francophone de s’épanouir.

    En avril, Le président et le vice-président de l’ACÉPO, messieurs Denis M. Chartrand et Jean-François L’Heureux ont rencontré la ministre déléguée aux Affaires francophones, madame Marie-France Lalonde et la députée et porte-parole en éducation du Nouveau Parti démocrate de l’Ontario, madame Peggy Sattler, et ont profité de ces rencontres pour leur faire part du besoin d’écoles supplémentaires pour les conseils scolaires laïcs de langue française.