Acepo L'Association des conseils scolaires des écoles publiques de l'Ontario Skip Navigation

Ministry Memos

  • Mar152019

    2019:B08 – Nouvelle vision de l’éducation

    Texte de la note

    La sous-ministre donne aux conseils scolaires un aperçu de la nouvelle vision du gouvernement en matière d’éducation, L’éducation à l’œuvre pour vous, et de ses éléments clés.

    REMARQUE : Pour voir comment la ministre a présenté cette nouvelle vision au public dans un communiqué et les documents d’information qui l’accompagnent, veuillez consulter La ministre de l’Éducation dévoile la vision du gouvernement en matière d’éducation.

    Effectif des classes

    • Maternelle et jardin d’enfants – Aucun changement n’est proposé en ce qui concerne les plafonds ou les exigences relatives à l’effectif moyen des classes. L’effectif moyen financé demeurerait au niveau actuel de 25,57 élèves, et le nombre financé d’éducatrices et d’éducateurs de la petite enfance inscrits (EPEI) passera de 1,14 à 1,0, ce qui ne changera pas le ratio EPEI-élèves. Le Ministère offrira de nouveaux fonds pour aider à couvrir les coûts de suppléance des EPEI.
    • Primaire (de la 1re à la 3e année) – Aucun changement n’est proposé en ce qui concerne les plafonds ou les exigences relatives à l’effectif moyen des classes.
    • Intermédiaire (de la 4à la 8e année) – Les conseils scolaires seront tenus de maintenir un effectif moyen des classes à l’échelle du conseil à 24,5 élèves ou moins, tandis que l’effectif moyen financé augmentera légèrement, passant de 23,84 à 24,5 élèves. Cela permettra « d’uniformiser le financement ainsi que l’effectif des classes dans l’ensemble de la province, étant donné qu’il y a toujours eu des variations pour ces années d’études ».
    • Secondaire (de la 9à la 12e année) – L’effectif moyen des classes passera de 22 à 28 élèves afin d’harmoniser l’effectif des classes du secondaire avec celui des autres provinces et territoires. Les conseils scolaires seront tenus de maintenir l’effectif moyen des classes à l’échelle du conseil à 28 élèves ou moins, et l’effectif moyen financé sera porté à 28 élèves pour appuyer ce changement. Le financement pour le fonctionnement des écoles sera rajusté en conséquence.

    La consultation  se poursuivra jusqu’au 31 mai 2019. Pour offrir une certitude aux familles, au personnel et aux conseils scolaires, le gouvernement entend procéder aux prochaines étapes, incluant toute législation nécessaire, à temps pour la prochaine année scolaire.

    Apprentissage électronique

    À compter de l’année scolaire 2020‑2021, le Ministère centralisera la prestation de tous les cours d’apprentissage en ligne afin de permettre aux élèves d’accéder plus facilement aux possibilités et aux programmes éducatifs, quel que soit l’endroit où ils vivent en Ontario. L’effectif moyen des classes serait rajusté à 35 élèves.

    Les élèves du secondaire devront obtenir au moins quatre crédits d’apprentissage électronique sur les 30 crédits qui sont nécessaires pour répondre aux exigences d’obtention du Diplôme d’études secondaires de l’Ontario. Cela équivaut à un crédit par année, avec des exemptions pour certains élèves sur une base individuelle. Ce changement sera mis en place progressivement, à partir de 2020‑2021.

    Grâce à ces modernisations, la somme allouée par élève au palier secondaire au titre de la Subvention de base pour les élèves ne sera plus versée à compter de septembre 2019.

    Protection contre l’attrition

    Le Ministère accordera une nouvelle allocation pour compléter les besoins des conseils scolaires lorsque la réduction du nombre d’enseignantes et d’enseignants financés dépassera les taux réels de l’attrition (départs à la retraite et départs volontaires). Les conseils pourront ainsi éviter de licencier du personnel enseignant en raison des modifications proposées à l’effectif des classes. Cette protection sera accordée pour quatre ans au maximum, soit pendant la mise en œuvre progressive des changements à l’effectif des classes. Les conseils devraient faire preuve de prudence en matière d’embauche pour remplacer les enseignantes et les enseignants qui prennent leur retraite ou partent volontairement.

    Pratiques d’embauche

    « L’objectif du gouvernement est de travailler avec ses partenaires du secteur de l’éducation afin d’améliorer la mobilité du personnel enseignant tout en augmentant la transparence, l’équité, l’uniformité et l’obligation de rendre des comptes pour ce qui est de l’embauche du personnel enseignant dans tous les conseils scolaires. » La consultation se poursuivra jusqu’au 31 mai 2019.

    Subventions pour les besoins des élèves

    • Fonds pour les priorités locales – La question de savoir si le financement de la dotation sera prolongé est assujettie au processus central de négociation collective à venir. Les augmentations salariales seront maintenues ainsi que le financement des directions d’école et des directions adjointes. Ce financement ne devrait pas prendre fin avant le 31 août 2020.
    • Allocation au titre du volet Ajustement des coûts –Étant donné que les conseils scolaires disposent d’autres subventions pour répondre à leurs besoins en dotation, ce montant sera supprimé pour l’année scolaire 2019‑2020.
    • Supplément de transition des ressources humaines – Ce supplément sera supprimé pour l’année scolaire 2019-2020.
    • Facteurs de capacité d’accueil des salles de classe – Pour tenir compte des changements proposés à l’effectif des classes au secondaire, les facteurs qui déterminent le financement pour le fonctionnement des installations scolaires seront rajustés.
    • Financement pour les services publics – Comme par les années passées, le financement sera augmenté pour couvrir les coûts accrus associés au chauffage et à l’éclairage des installations.
    • Financement du transport scolaire – Le financement sera augmenté pour couvrir les coûts plus élevés associés au transport scolaire. De plus, des soutiens financiers supplémentaires sont prévus pour les conseils scolaires qui exploitent des services de transport efficaces, mais pour lesquels les coûts du transport scolaire dépassent le financement prévu à cette fin. Le Ministère a l’intention d’entreprendre un examen de la formule de financement du transport scolaire afin de mettre en place un système plus efficace et responsable en Ontario.
    • Poursuite de la mise en œuvre des ententes centrales de 2017‑2019 – Le financement sera augmenté pour tenir compte des rajustements salariaux prévus par ces ententes.
    • Annonce des subventions annuelles – Cette annonce devrait avoir lieu à la fin d’avril. L’annexe A de la note présente les principaux changements que les conseils devraient prévoir en matière de financement.

    Technologie (bande passante)

    L’ensemble des élèves et du personnel enseignant de l’Ontario auront accès à des services Internet fiables, rapides, sécuritaires et abordables à l’école, à raison d’un mégabit par seconde par élève, dans toutes les régions de la province. Ce projet sera terminé d’ici l’année scolaire 2021-2022. Les besoins de chaque école seront examinés et des solutions techniques individuelles seront mises en œuvre.

    Téléphones cellulaires

    L’utilisation des téléphones cellulaires dans les écoles pendant les heures d’enseignement sera interdite à compter de septembre 2019. Elle sera toutefois permise à des fins éducatives (selon les directives du personnel enseignant), pour des raisons de santé et médicales, et pour aider les élèves ayant des besoins particuliers. Les conseils scolaires et les groupes d’intervenants seront consultés pour s’assurer que les élèves et les parents connaissent bien les nouvelles lignes directrices, y compris les exceptions.

    Le Code de conduite provincial sera mis à jour pour refléter ce changement. Les conseils scolaires devront actualiser leur code de conduite pour qu’il soit conforme au code provincial.

    Office de la qualité et de la responsabilité en éducation

    Le gouvernement s’engage à travailler avec l’Office pour le moderniser et pour en moderniser les processus, et il utilise des données pour élaborer de meilleurs modèles de vérification et d’évaluation qui mettent davantage l’accent sur l’équité.

    Modernisation de l’apprentissage

    Mathématiques

    Le Ministère mettra en œuvre une nouvelle stratégie sur les mathématiques, qui propose l’intégration sur quatre ans d’un nouveau programme-cadre de mathématiques pour tous les élèves, à chaque année d’études. Ce programme « mettra l’accent sur les concepts et les compétences de base ». Ses premiers éléments seront disponibles en septembre 2019.

    Le gouvernement a déposé un projet de loi qui obligerait les nouveaux membres du personnel enseignant à se soumettre à un test de connaissances en mathématiques avant de pouvoir diriger une classe à titre de professionnels. D’ici le printemps de 2020, il deviendrait obligatoire de réussir le test pour recevoir l’agrément de l’Ordre des enseignantes et des enseignants de l’Ontario. Le gouvernement financera des cours de qualification additionnelle en mathématiques pour les enseignantes et les enseignants qui font déjà partie du système.

    Disciplines STIM

    Le gouvernement propose une nouvelle stratégie en matière d’apprentissage des disciplines STIM (sciences, technologie, ingénierie et mathématiques) de la maternelle à la 12e année. La première étape sera de procéder à la révision immédiate du cours obligatoire d’exploration de carrière de 10e année, afin d’y ajouter un volet sur la nature changeante du travail, sur le rôle des compétences transférables et sur l’importance des disciplines STIM dans les industries clés à forte croissance. Ce cours sera publié vers la fin du mois de mai et intégré au curriculum en septembre 2019.

    La stratégie comprendra une révision des programmes-cadres d’affaires et commerce et d’études informatiques, qui seront désormais axés sur le développement de compétences professionnelles, notamment l’entrepreneuriat, la pensée informatique et le codage. En 2019-2020, le Ministère entamera des recherches et des analyses comparatives avec les programmes d’études d’autres provinces et territoires, dont les résultats serviront de base pour la révision de ces programmes-cadres.

    Métiers spécialisés

    « Le ministère de l’Éducation travaillera en étroite collaboration avec le ministère de la Formation et des Collèges et Universités en vue de sensibiliser les élèves et leurs parents aux métiers spécialisés, à la technologie et à la formation par l’apprentissage ainsi que de promouvoir les cheminements de carrière vers ces secteurs en demande. »

    Littératie financière

    La littératie financière deviendra une composante importante de l’enseignement obligatoire du cours révisé d’exploration de carrière de 10e année, qui sera publié vers la fin du mois de mai et intégré au curriculum en septembre 2019. Elle sera également un point d’intérêt dans le programme-cadre de mathématiques révisé qui sera intégré graduellement pour toutes les années d’études.

    Éducation autochtone

    Une version révisée du programme-cadre d’Études des Premières Nations, des Métis et des Inuits de la 9e à la 12e année sera publiée vers la fin du mois de mai et intégrée au curriculum en septembre 2019. Le Ministère poursuivra sa collaboration avec les partenaires autochtones afin de développer une approche qui mènera à une révision plus approfondie de ce thème dans l’ensemble des matières, des années d’études et des cours du curriculum.

    Éducation physique et santé

    Le nouveau programme-cadre qui sera enseigné au palier élémentaire sera publié vers la fin du mois de mai et sera mis en œuvre en septembre 2019. Jusqu’à la fin de l’année scolaire 2018-2019, le personnel enseignant continuera de se servir du programme-cadre de 2018 et des ressources adaptées à l’âge des élèves et fera preuve de jugement professionnel pour enseigner cette matière en classe.

    Pour veiller à respecter les parents, le Ministère appliquera une politique de non-participation semblable à ce qui existe dans d’autres administrations. Il offrira également des modules en ligne que les parents pourront utiliser à la maison quand ils estiment que leur enfant est prêt.

    Curriculum numérique

    Une nouvelle plateforme numérique sera mise en place et permettra aux membres du personnel enseignant, aux parents et aux élèves d’avoir accès aux programmes-cadres et aux ressources d’apprentissage de manière conviviale et compatible avec les appareils mobiles. La première phase de cette nouvelle plateforme sera lancée en septembre 2019.