Acepo L'Association des conseils scolaires des écoles publiques de l'Ontario Skip Navigation

Ministry Memos

  • Aug252020

    2020:B12 – Optimisation de la qualité de l’air dans les écoles

    Texte de la note

    Le Ministère fournit des directives concernant le financement supplémentaire de 50 M$ accordé pour optimiser la qualité de l’air et la ventilation dans les écoles d’ici le début de l’année scolaire. Il est conscient que certaines initiatives pourraient prendre plus de temps, mais il demande que les conseils scolaires s’efforcent d’utiliser ce financement d’ici l’Action de grâce.

    Financement des conseils scolaires membres de l’ACÉPO

    Le CEPEO reçoit 390 300 $, le CSPNE 69 100 $, le CSPGNO 149 500 $, et le CS Viamonde 509 500 $.

    Dépenses admissibles

    • Mise à niveau des filtres à air actuels pour obtenir la valeur MERV la plus élevée possible et augmentation de la fréquence de remplacement des filtres de manière à garantir un débit maximum (coûts des filtres et de l’installation)
    • Remise en service des systèmes de ventilation actuels afin d’optimiser la circulation de l’air et la pression et de veiller à ce que les systèmes atteignent les objectifs de rendement
    • Achat de systèmes de filtration d’air portatifs équipés de filtres HEPA pour les salles de classe dont les options de ventilation et d’admission d’air frais sont limitées

    Listes de contrôle

    L’annexe B de la note renferme des exemples de listes de contrôle à utiliser avant la rentrée scolaire d’automne, pour le démarrage des systèmes avant le début de l’occupation, et pour l’entretien permanent, quotidien, mensuel et annuel des systèmes de ventilation.

    Pratiques exemplaires pour la qualité de l’air

    L’annexe A de la note donne un aperçu de pratiques exemplaires qu’on peut mettre en place pour optimiser la qualité de l’air dans les écoles. Les conseils scolaires, avec l’aide de personnes qualifiées, doivent évaluer l’applicabilité des diverses mesures en tenant compte du contexte de leurs installations scolaires et des systèmes des bâtiments (y compris les recommandations du fabricant). Ils doivent tenir compte du taux d’occupation des écoles lors de l’évaluation des systèmes. Ils doivent aussi s’assurer que certaines mesures ne provoquent pas de nouveaux risques pour la santé ou la sécurité, p. ex. :

    • Ouvrir les fenêtres et les portes, lorsque cela présente un risque de chute de déclenchement de symptômes d’asthme
    • Ouvrir les portes coupe-feu pour augmenter la ventilation ou pour réduire l’exposition aux poignées de porte fréquemment touchées, ce qui compromet la sécurité incendie

    Les conseils scolaires doivent élaborer un plan pour optimiser la qualité de l’air dans les écoles. Ce plan doit fournir des informations sur la résolution des problèmes liés à la ventilation et à la filtration et prévoir :

    • L’évaluation des systèmes en place par du personnel qualifié
    • La vérification du rendement des systèmes améliorés par du personnel qualifié au moment de leur mise à l’essai ou de leur mise en service
    • L’évaluation et la mise à jour des mesures d’entretien recommandées pour les systèmes de traitement de l’air (y compris l’inspection et le remplacement des filtres, le cas échéant)

    Deux types de mesures permettent de réduire les risques de transmission de la COVID-19 dans les environnements intérieurs :

    • Ventilation – Il s’agit d’augmenter le débit d’air frais ou provenant de l’extérieur, afin de diluer la concentration de toutes les particules infectieuses.
    • Filtration – Il s’agit de filtrer l’air pour éliminer les particules infectieuses.

    Ventilation

    Dilution de l’air

    Pour diluer l’air qui est expiré par les élèves et le personnel; il faut :

    • Évaluer et optimiser la quantité d’air extérieur qui entre dans les systèmes de ventilation
    • Ouvrir les fenêtres et faire fonctionner des ventilateurs d’extraction au besoin

    Évaluation de la conception du bâtiment

    Pour les bâtiments et les salles dont la ventilation est naturelle, il faut ouvrir les fenêtres si c’est sécuritaire et évaluer la possibilité que l’air évacué puisse pénétrer dans le bâtiment à nouveau.

    Pour les bâtiments et locaux qui dépendent de la ventilation mécanique, il faut :

    • Évaluer l’admission d’air pour augmenter si possible le taux de ventilation par de l’air provenant de l’extérieur
    • Rajuster et optimiser au besoin le contrôle de la demande de ventilation et augmenter le plus possible l’admission d’air provenant de l’extérieur
    • Évaluer les systèmes d’extraction pour s’assurer que l’air évacué du bâtiment (p. ex., des toilettes et des laboratoires scientifiques) n’y pénètre pas de nouveau

    Fonctionnement prolongé du système de ventilation

    Il faut évaluer la possibilité de laisser fonctionner les systèmes de ventilation plus longtemps, p. ex., 2 heures avant l’entrée des occupants et 2 heures après leur départ (compte tenu des heures d’école et de garde d’enfants).

    Évaluation de la recirculation de l’air

    Si c’est possible, il faut éviter d’utiliser des systèmes de ventilation faisant appel à la récupération d’énergie, qui mélangent de l’air provenant de l’extérieur avec de l’air provenant de l’intérieur.

    Filtration

    Inspection et entretien des filtres

    • Inspecter les filtres pour s’assurer qu’ils sont correctement installés et ajustés
    • Les entretenir et les remplacer conformément aux recommandations du fabricant
    • S’assurer que chaque filtre est le mieux noté pour les spécifications du système

    Augmentation du degré de filtration de l’air

    • Améliorer le système d’air central et entretenir les filtres conformément aux procédures opérationnelles
    • Évaluer la possibilité d’augmenter la fréquence des changements de filtre pour maintenir la qualité du rendement global
    • Vérifier qu’un débit d’air suffisant peut être maintenu en fonction des critères de conception des systèmes
    • Évaluer la possibilité d’utiliser des filtres plissés pour augmenter la surface de filtration

    Unités portatives de filtration de l’air

    On peut évaluer l’utilisation d’unités portatives munies de filtres HEPA lorsque la ventilation est insuffisante ou que l’admission d’air frais ou provenant de l’extérieur ne peut pas se faire par d’autres moyens.