Acepo L'Association des conseils scolaires des écoles publiques de l'Ontario Skip Navigation

Nouveautés en langues officielles

  • Fév202012

    20 février 2012

     Mise en ligne de la vidéo « Des héros au quotidien »

    Le 24 janvier 2012, l’organisme Éducation de langue française (ELF) a mis en ligne sur YouTube une vidéo intitulée Des héros au quotidien. Au moyen d’authentiques témoignages, cette vidéo met en valeur les mérites de vivre et d’apprendre en français, la fierté d’appartenir à la Francophonie et la participation des communautés culturelles immigrantes au dynamisme de la Francophonie.

    ————————————————————————-

    La période de mise en nomination pour les Prix de la francophonie 2012 est ouverte

    Le 2 février 2012, l’Office des affaires francophones a annoncé que la recherche était lancée afin de rendre hommage à des personnes qui ont contribué à l’avancement et à la vitalité de la communauté francophone de l’Ontario dans l’arène politique, sociale, économique et culturelle. Tous les deux ans, l’Ontario honore trois Ontariens dans le cadre de la remise des Prix de la francophonie – un(e) francophone, un(e) francophile et un(e) jeune francophone ou francophile âgé(e) de moins de 25 ans – qui ont joué un rôle clé pour favoriser l’essor d’une communauté francophone plus forte et plus dynamique en Ontario.

    De plus amples renseignements et un formulaire de mise en candidature sont disponibles sur le site Web de l’Office des affaires francophones. Les dossiers de candidature seront acceptés jusqu’au 22 juin 2012, et les prix seront remis le 25 septembre 2012, qui est le Jour des Franco-Ontariens et des Franco-Ontariennes.

    ———————————————————————————-

    Déclaration de l’AFO sur le rapport Drummond

    Le 16 février 2012, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) a fait une déclaration à la suite de la parution du rapport de la Commission de la réforme des services publics de l’Ontario :

    « Avec le rapport Drummond, le gouvernement de l’Ontario se dote d’une approche économique rationnelle pour éliminer son déficit provincial. En tant que citoyens à part entière, les Franco-Ontariens soutiennent les efforts qui seront investis pour rééquilibrer le budget de notre province. Pour autant, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario veut rester particulièrement attentive aux décisions qui seront prises par le gouvernement concernant les services en français. »

    ————————————————————————–

    La FCFA s’inquiète des compressions fédérales à venir

    D’après un article paru le 17 février 2012 sur le site Francopresse.ca, la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) craint que les compressions fédérales annoncées soient ressenties davantage dans la Francophonie qu’à raison de 5 ou 10 %. En effet, puisque les services en français font partie de plusieurs ministères et agences, il est possible que les compressions aient un effet cumulatif touchant davantage les Francophones.

    Anticipant cette situation, la FCFA a communiqué ses inquiétudes au président du Conseil du trésor, Tony Clement. Ce dernier a répondu qu’il prendrait cette observation en considération. « Nous avons reçu une lettre de M. Clement à ce sujet que nous interprétons comme un engagement de la part du gouvernement », a indiqué la présidente de la FCFA, Marie-France Kenny.

    ———————————————————————-

    Les bébés bilingues : ni petits génies, ni vraiment en retard pour parler

    Des idées répandues sur les difficultés et les capacités des enfants bilingues sont souvent fausses, ont affirmé plusieurs chercheurs, plaidant pour une nouvelle approche de ces problèmes lors de la conférence annuelle de l’Association américaine pour l’avancement des sciences tenue du 16 au 20 février 2012 à Vancouver.

    En particulier, la psychologue américaine Erika Hoff a affirmé ce qui suit : « Il n’est pas vrai qu’entendre deux langues conduit à la confusion chez l’enfant et réduit sa capacité d’apprendre. Mais il n’est pas vrai non plus que les enfants peuvent apprendre comme par magie deux langues aussi vite qu’une seule. » Pour le comprendre, les psychologues doivent adopter une approche différente dans leurs recherches et mesurer simultanément le niveau des deux langues chez l’enfant. Ils arrivent alors le plus souvent à la conclusion que l’addition des deux tests aboutit au même résultat qu’un seul test chez un enfant unilingue. « Les enfants bilingues ressemblent parfaitement aux enfants unilingues : ils acquièrent leurs connaissances linguistiques exactement au même rythme », a assuré Mme Hoff.

    Source : article de La Presse, 20 février 2012.

    ———————————————————————-

    Revue de presse de l’AFO

    Semaine du 6 au 10 février 2012

    ———————————————————————-

    Veille médiatique de la Chaire de recherche sur la francophonie et les politiques publiques

    Semaine du 28 janvier 2012
    Semaine du 5 février 2012