Acepo L'Association des conseils scolaires des écoles publiques de l'Ontario Skip Navigation

Nouveautés en langues officielles

  • Mar262012

    26 mars 2012

    Carrières en arts

    L’Alliance culturelle de l’Ontario lance son nouveau projet Carrières en arts en partenariat avec la Fédération de la Jeunesse franco-ontarienne (FESFO), l’Association française des municipalités de l’Ontario (AFMO) et la Fondation ConceptArt Multimédia. Le principe est simple : sensibiliser les jeunes franco-ontariens du secondaire aux différentes carrières dans le domaine artistique et culturel. Il est primordial de présenter aux jeunes, aux parents, au milieu de l’éducation et à la communauté franco-ontarienne dans son ensemble les différentes opportunités professionnelles possibles dans le milieu artistique et culturel.

    Le projet se divise en 2 phases. La première comporte l’organisation de 6 journées découvertes, dans 6 municipalités de l’est et du nord-est de l’Ontario qui développent actuellement une politique culturelle. Chaque journée est composée d’un atelier théorique donné par la FESFO et d’ateliers témoignages donnés par des intervenants œuvrant dans le milieu artistique et culturel franco-ontarien. Les journées auront lieu du 26 mars au 27 avril 2012. La deuxième phase, qui sera réalisée à l’été 2012, repose sur la réalisation d’un centre de ressources en ligne pour les jeunes, les artistes et la communauté afin de renforcer les liens entre eux.

    Pour en savoir plus sur ce projet, et notamment sur les journées découvertes, rendez-vous sur site Web de l’Alliance culturelle de l’Ontario.

    ————————————————————————–

    L’AFO se prononce sur le projet de loi déposé par le NPD de l’Ontario concernant le Commissaire aux services en français

    Le 20 mars 2012, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario a diffusé un communiqué annonçant que le projet de loi privé du Nouveau Parti démocratique de l’Ontario voulant que le commissaire aux services en français relève directement de l’Assemblée législative était des plus symboliques. En effet, ce projet de loi permettrait au commissaire de bénéficier d’un cadre d’action plus large, et la Loi sur les services en français aurait plus de mordant. Le projet de loi mettrait également en place un cadre de responsabilisation plus fort qui encouragerait le gouvernement de l’Ontario à suivre les recommandations du commissaire et à continuer de faire le nécessaire afin d’assurer le maintien et l’épanouissement du fait français en Ontario.

    ————————————————————————-

    15e anniversaire du Grand rassemblement contre la fermeture de l’hôpital Montfort

    Le 22 mars 2012 marquait le 15e anniversaire du Grand rassemblement contre la fermeture de l’hôpital Montfort, un jour historique dans la mémoire collective de la communauté franco-ontarienne. À cette occasion, le maire d’Ottawa, Jim Watson, a proclamé le 22 mars comme la Journée de la solidarité franco-ontarienne. Dans un communiqué diffusé le même jour, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario a qualifié ce geste d’ « exemplaire et d’une grande dignité ». Au nom des Franco-Ontariens et Franco-Ontariennes, l’Assemblée a adressé ses plus chaleureux remerciements au maire Watson, indiquant que la proclamation de cette journée « institutionnalise un devoir de mémoire pour la lutte de Montfort, et ce pour toutes les générations futures; c’est une décision politique courageuse et visionnaire ». L’Assemblée a également signalé que pas moins de 15 municipalités ontariennes s’étaient ralliées à cette vague de solidarité et avaient fait des proclamations pour célébrer les 15 ans du Grand rassemblement de Montfort.

    Le même jour, l’Assemblée a diffusé un autre communiqué rappelant les avancées importantes réalisées par la communauté franco-ontarienne mais soulignant également que les « droits linguistiques sont encore et toujours remis en question. Il est donc urgent de continuer à susciter, au sein de [la] francophonie ontarienne, un mouvement civique, une solidarité sociale agissante avec des stratégies de participation et de mobilisation de l’ensemble des membres de la communauté ».

    ————————————————————————-

    Communiqués de la FCFA

    Le 20 mars 2012, à l’occasion de la Journée internationale de la francophonie, la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) a diffusé un communiqué rappelant que deux grands rendez-vous de la francophonie se tiendront à Québec au cours des prochains mois : le Forum de la francophonie canadienne, au mois de mai, et le Forum mondial de la langue française, au mois de juillet. La présidente de la Fédération a déclaré de qui suit : « Je souhaite que lors de ces deux événements, nous nous engagions collectivement et individuellement à mettre tout en œuvre pour non pas uniquement protéger notre langue, mais surtout la partager avec tous ceux et toutes celles qui peuvent et veulent s’associer à notre grand projet de faire rayonner le français en terre d’Amérique ».

    Le 21 mars 2012, à l’occasion de la Journée internationale pour l’élimination de la discrimination raciale, la Fédération a diffusé un communiqué affirmant que, « dans une francophonie canadienne qui se développe en s’appuyant sur les forces de tous les individus qui ont choisi de vivre en français, peu importe leur origine ou leur langue maternelle, il n’y a pas de place pour la xénophobie ou l’intolérance ».

    Enfin, le 22 mars 2012, la Fédération a diffusé un communiqué à l’occasion du 15e anniversaire du Grand rassemblement contre la fermeture de l’hôpital Montfort.

    ————————————————————————–

    Le commissaire Boileau félicite le gouvernement pour son action face au manque d’écoles françaises dans le Grand Toronto

    Le 20 mars 2012, le Commissariat aux services en français a diffusé un communiqué dans lequel le commissaire François Boileau soulignait que, depuis la publication de son rapport d’enquête en juin 2011, le gouvernement avait pris un certain nombre de mesures pour résoudre le problème, notamment en annonçant son intention de construire 9 écoles de langue française supplémentaires dans le Grand Toronto.

    Le rapport du commissaire notait aussi que, pendant que la demande pour les programmes d’éducation en langue française continuait d’augmenter, les conseils scolaires publics de langue anglaise affichaient une baisse d’inscriptions, d’où un excédent de locaux scolaires qui pourraient être mis à contribution. Afin de régler la question des écoles excédentaires inutilisées, le commissaire avait recommandé que le Règlement de l’Ontario 444/98 soit modifié pour favoriser des transactions plus efficaces et efficientes entre les conseils scolaires. Le commissaire aurait souhaité un échéancier plus clair, mais le ministère de l’Éducation a tout de même fait connaître sa volonté de modifier ce règlement tout en respectant l’autonomie constitutionnelle et juridique des conseils scolaires.

    « Il va sans dire que les divers éléments de notre système d’éducation devraient être harmonisés de manière à répondre aux besoins des élèves de langue française et anglaise, a déclaré le commissaire. Il ne devrait pas y avoir d’autre priorité. Tout le reste est secondaire. »

    ————————————————————————–

    Revue de presse de l’AFO

    Semaine du 12 au 18 mars 2012