Acepo L'Association des conseils scolaires des écoles publiques de l'Ontario Skip Navigation

Nouveautés en langues officielles

  • Avr302012

    30 avril 2012

    Forum francophone sur la santé mentale et les dépendances

    Les 18 et 19 avril 2012 a eu lieu au campus Glendon de l’Université York de Toronto un forum organisé par le Comité du réseau des services de toxicomanie et de santé mentale en français de Toronto. Une centaine de participants ont alors pu dialoguer et échanger au cours de séances portant sur des thèmes tels que « Les enfants et les jeunes face aux défis de la santé mentale » et « La santé mentale ou la maladie mentale en contexte ethnoculturel ».

    Programme du Forum

    —————————————————————————————–

    L’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques évalue la Feuille de route pour la dualité linguistique

    Le 24 avril 2012, le directeur de l’Institut canadien de recherche sur les minorités linguistiques, Éric Forgues, a comparu devant le Comité permanent des langues officielles du Sénat. Il a alors plaidé pour que la pertinence, l’importance et la nécessité de la recherche sur les communautés de langue officielle en situation minoritaire soient reconnues dans la prochaine Feuille de route pour la dualité linguistique. Il a conclu en rappelant que « le gouvernement fédéral doit reconnaître la recherche comme une composante importante de la vitalité et du développement » des communautés minoritaires.

    Texte de la présentation de l’Institut

    —————————————————————————————–

    L’AFO et le CCO dénoncent les coupures dans le milieu coopératif

    Le 24 avril 2012, l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario (AFO) et le Conseil de la coopération de l’Ontario (CCO) ont diffusé un communiqué dénonçant les récentes annonces sur les coupures de programmes fédéraux essentiels au mouvement coopératif. Pour le CCO, le non renouvellement de l’Initiative de développement coopératif, l’unique programme du gouvernement fédéral offrant une aide financière à la création et à l’expansion de coopératives, de même que la réduction de postes budgétaires au Secrétariat rural aux affaires rurales et coopératives manifestent le désengagement du gouvernement fédéral quant à l’avenir du mouvement coopératif.

    Pour sa part, l’AFO souligne que « c’est tout un pan de notre économie provinciale, régionale et locale qui va être fragilisé » et déplore que le gouvernement ait pris ces mesures sans mener de consultations auprès de la communauté, alors qu’il « a l’obligation de prendre des mesures positives pour favoriser l’épanouissement de notre minorité francophone en Ontario et appuyer notre développement ».

    —————————————————————————————-

    La FCFA se prononce sur les obligations de Radio-Canada en vertu de la Loi sur les langues officielles

    Le 24 avril 2012, la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) a diffusé un communiqué indiquant qu’elle venait de comparaître devant le Comité permanent des langues officielles du Sénat. La présidente de la FCFA, Marie-France Kenny, a alors plaidé pour un changement de culture qui décentraliserait la vision de la francophonie qui prévaut dans les émissions réseau de la société d’État. Elle en a profité pour saluer le travail important des stations régionales de Radio-Canada qui desservent les communautés francophones et acadiennes, tout en soulignant que ces stations disposent pour la plupart de ressources insuffisantes.

    Texte de la présentation de la FCFA

    —————————————————————————————

    La Cité collégiale demandera à être désignée en vertu de la Loi sur les services en français

    Le 24 avril 2012, la Cité collégiale a annoncé qu’elle demandera à la province de protéger les programmes et les services qu’elle offre en vertu de la Loi sur les services en français. Comme la grande majorité des cours et programmes d’études du collège sont offert en français, cette demande est essentiellement symbolique. La Cité souhaite protéger ses programmes et services tout en maintenant son autonomie actuelle en matière de gestion de ses cours et programmes d’études.

    Source : Article paru dans Le Droit d’Ottawa le 24 avril 2012

    —————————————————————————————–

    Le gouvernement de l’Ontario souhaite que l’Université d’Ottawa demande sa désignation en vertu de la Loi sur les services en français

    L’Université d’Ottawa y songe depuis cinq ans, et le gouvernement ontarien souhaite qu’elle passe maintenant à l’action : s’il n’en tient qu’à la ministre Madeleine Meilleur, la plus importante université bilingue au pays demandera prochainement que ses programmes offerts à la minorité franco-ontarienne soient protégés par la Loi sur les services en français. « Je souhaite que l’Université d’Ottawa demande la désignation », a déclaré la ministre déléguée aux Affaires francophones, quelques heures après que La Cité collégiale eut annoncé qu’elle entame une démarche en ce sens pour ses propres programmes et services. C’est la première fois que le gouvernement ontarien se prononce de façon aussi claire pour la désignation de « l’université canadienne » en vertu de la Loi. Mme Meilleur a toutefois rappelé que « le cas de l’Université est beaucoup plus complexe [que celui de la Cité collégiale], à cause de sa taille et parce qu’elle est bilingue ». Pour sa part, le commissaire aux services en français François Boileau s’est dit « optimiste » de voir l’Université se prononcer sur la question à court ou moyen terme.

    Source : Article paru dans Le Droit d’Ottawa le 25 avril 2012

    —————————————————————————————–

    La FCFA recommande la création d’une commission large et inclusive en vue du 150e anniversaire du Canada

    Le 26 avril 2012, la Fédération des communautés francophones et acadienne (FCFA) a diffusé un communiqué indiquant qu’elle venait de comparaître devant le Comité permanent du patrimoine canadien. La présidente de la FCFA, Marie-France Kenny, a alors déclaré ce qui suit : « Il n’existe toujours pas de coordination centrale pour imprimer une orientation claire en vue du 150e, et pourtant, 2017, c’est dans cinq ans seulement. Nous recommandons la création d’une commission qui devrait comprendre, notamment, une représentation des communautés de langue française à l’extérieur du Québec. » Elle a également recommandé que l’on mise sur des activités qui favorisent un dialogue et une meilleure compréhension entre les différentes composantes de la société canadienne, en plus de faire valoir l’importance que la dualité linguistique soit mise en valeur dans toutes les activités du 150e appuyées par le gouvernement du Canada.

    Texte de la présentation de la FCFA

    ——————————————————————————————

    Veille médiatique de l’AFO

    Semaines du 21 au 31 (sic) avril 2012

    ——————————————————————————————

    Veille médiatique de la Chaire de recherche sur la francophonie et les politiques publiques

    Semaine du 2 avril 2012
    Semaine du 8 avril 2012
    Semaine du 15 avril 2012
    Semaine du 22 avril 2012